CHIPKO ANDOLAN : Les Sentinelles.

En octobre 2020, j’ai participé à une résidence d’artistes dans la réserve naturelle régionale de La Massonne, en Charente-Maritime. Le thème directeur était centré autour des bouleversements climatiques et leurs conséquences sur la biodiversité. A cette occasion, j’ai commencé un cycle de travail où j’ai imaginé une façon de concilier mon médium aux questions environnementales.

Depuis, je souhaite poursuivre cette démarche en proposant de réaliser une série de portraits individuels de défenseurs de l’environnement, portraits en pied de femmes et d’hommes de différentes régions du monde. Pour réaliser ce projet, je me suis également intéressée au mouvement Chipko Andolan qui se traduirait par «le mouvement pot de colle». En 1973 dans un village de l’Uttar Pradesh en Inde, des femmes qui se sont inspirées d’une histoire ancienne datant du 18ème siècle, ont commencé à enlacer les arbres pour lutter contre la destruction de leur forêt. Par cet acte de désobéissance civile, ces femmes ont également permis de révéler leur place essentielle dans la société et dans l’économie rurale.

Quant à mon travail, il se présentera sous une forme hybride, entre le street art et le land art, où j’imagine dessiner des portraits de face, le regard frontal, les bras le long du corps, légèrement écartés comme si les personnes représentées venaient enlacer le tronc des arbres pour les protéger. Les matériaux biodégradables seront privilégiés, par exemple, la toile de lin brut, le fusain et l’argile blanche pour les rehauts de lumière. Les œuvres seront ensuite installées autour des arbres de façon à les envelopper, puis exposées dans différents endroits, aussi bien dans un cadre urbain que rural. Un reportage photographique accompagnera ces installations afin d’en garder une trace et de prolonger la résonance de ces installations éphémères. Les personnes peintes seront bien entendues citées, ainsi que le contexte de leur engagement dans la défense des forêts et plus largement de l’environnement.

Aussi, par ce propos artistique, il s’agit pour moi de sensibiliser le public, de rendre hommage aux défenseurs de l’environnement vivants ou disparus, les mouvements de résistances des peuples autochtones, les femmes, leur courage mais aussi chacun d’entre nous qui pouvons jouer notre rôle dans la sauvegarde du vivant.

Jamuna Tudu

Jamuna Tudu

Activiste environnementale indienne, cofondatrice de l'organisation Van Suraksha Samiti. Surnommée « Lady Tarzan », elle tente d'empêcher l'abattage illégal d'arbres près de son village au Jharkhandet, en affrontant les structures mafieuses de la filière bois et les Naxalites.

Berta Cáceres

Berta Cáceres

Militante écologiste hondurienne issue de la communauté Lenca. Opposée à la construction d'un barrage sur le fleuve Gualcarque, dans le département de Santa Bárbara, elle est assassinée le 2 mars 2016 à son domicile, après avoir été victime de menaces pendant plusieurs années. L'attaque est commanditée par l'entreprise Desarrollos Energéticos.

Chibeze Ezekiel

Chibeze Ezekiel

Activiste environnemental ghanéen. Il est connu pour avoir mis au défi le ministère ghanéen de l'Environnement d'annuler la construction d'une centrale au charbon par le biais de l'activisme. Il est le fondateur du Strategic Youth Network for Development, une organisation centrée sur les jeunes pour le changement environnemental et social au Ghana. Il est président de Youth in Natural Resource and Environmental Governance.

Cherri Foytlin

Cherri Foytlin

Journaliste, avocate, auteure Dine-Cherokee-Américaine, elle milite contre la construction du pipeline Bayou Bridge qui traversera directement le bassin fluvial pour relier le pétrole de schiste du pipeline Dakota Access à une raffinerie à St James, en Louisiane. Elle est cofondatrice de The Mother’s Project – Gulf Coast et de Idle No More Gulf Coast. En 2016 et 2018, elle est arrêtée pour avoir signalé une manifestation contre le pipeline du pont Bayou.

Lucienne Haèse

Lucienne Haèse

Militante pour la préservation d’une forêt morvandelle de feuillus, vice-présidente de l’association Autun Morvan Ecologie, co-gérante du Groupement forestier pour la Sauvegarde des Feuillus du Morvan. Lucienne Haèse lutte contre les coupes à blanc et l’enrésinement des fôrets du Morvan. Le groupement est propriétaire en 2012 de 180 hectares de forêts mélangées et étagées, exploitées afin de préserver la qualité des sols, la biodiversité, les sources et pour une production de qualité.

Jose Claudio Ribeiros da Silva

Jose Claudio Ribeiros da Silva

Écologiste brésilien. Il a d'abord travaillé comme chef de communauté dans une réserve forestière qui produisait des produits durables de la forêt tropicale. Il est devenu un militant anti-exploitation forestière alors que les bûcherons illégaux commençaient à empiéter davantage sur les zones intactes du Pará dans le nord du Brésil. José Cláudio Ribeiro da Silva et sa femme Maria do Espírito Santo ont été abattus lors d'une embuscade le 24 mai 2011.

Kanahus Manuel

Kanahus Manuel

Activiste autochtone de la Colombie-Britannique, au Canada. Manuel (Secwepemc) milite contre les projets de développement d'entreprises en C.-B, ceux destinés à gagner le tourisme et l'industrie. Elle s'est opposée à des développements tels que Sun Peaks Resort et Imperial Metals et a protesté contre le déversement de la mine Mount Polley. En 2018 et 2019, Kanahus est arrêtée par la GRC dans le cadre d'une manifestation de Tiny House Warrior contre le pipeline Trans Mountain.

Nasako Besingi

Nasako Besingi

Agriculteur et militant écologiste camerounais. Défenseur de l'environnement et des droits de l'homme lourdement condamné par la justice à cause de sa lutte contre l'accaparement des terres. Nasako Besingi est le fondateur et directeur de l'ONG camerounaise Struggle to Economize the Future Environment, une organisation des droits de l'homme et de l'environnement qui a lutté contre les projets de Herakles Farms.

Nemonte Nenquimo

Nemonte Nenquimo

Présidente (une femme pour la première fois) du CONCONAWEP, le Conseil huaorani de la province de Pastaza. Co-fondatrice en 2015 de l'organisation non gouvernementale Allianza Ceibo, qui se donne la mission de protéger les terres ancestrales contre la prospection minière.