Les veilleurs de vent 2020. Crédit photo